Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 janvier 2009 4 22 /01 /janvier /2009 15:36
Un père médecin, Robert, et un grand-père naturaliste, Erasmus, ont certainement donné au petit Charles un esprit scientifique !

Erasmus Darwin Robert Darwin



Charles Darwin est en effet le cinquième d’une fratrie de six enfants d’un médecin et financier prospère, Robert Darwin (1766-1848) et de Susannah Darwin (née Wedgwood) (1765-1817). Il est le petit fils d'Erasmus Darwin (1731-1802), poète et autodidacte scientifique, auteur de Zoonomia, un ouvrage qui influença particulièrement son petit-fils, où il développe, avant Lamarck, des idées transformistes axées sur l’hérédité des caractères acquis.
Une grande ouverture d’esprit règne dans la branche paternelle de la famille de Charles Darwin. Ouverture d’esprit que l’on retrouve dans la famille Wedgwood dont vient sa mère.

Enfant, il collectionne les minéraux, les coquillages, les cachets de poste... et ne montre pas de grand intérêt pour les études. En 1818 il quitte l'externat de Shrewsbury pour la grande école du Dr Butler ou il va rester sept années. Il semble, de son propre aveu, plus intéressé par la chasse aux oiseaux et ses collections d'insectes que par l'enseignement proposé. 

Son père voulant faire de lui un médecin, Charles commence donc (en 1825) des études de médecine à l'université d'Edimbourg. Il fût membre de la Royal Medical Society. Les cours l'ennuient et, au bout de deux ans, il arrête ses études. En 
1827, il change de voie et commence à étudier la théologie à Cambridge (toujours sur les conseils de son père) pour devenir pasteur. Peu intéressé par les cours, il continue de chasser et se passionne pour sa collection de coléoptères. Il suit avec intérêt les conférences sur la botanique de John Stevens Henslow avec qui il se lie d'amitié. Leurs discussions sont nombreuses sur différents sujets. Henslow le persuade d'étudier la géologie.


Sources : sites Hominidés, INRP et Wikipedia
             
Partager cet article
Repost0

commentaires