Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 mars 2009 3 25 /03 /mars /2009 00:00

Des innovations techniques améliorent la navigation au XVIIIème siècle.

Le XVIIIème siècle voit une augmentation du nombre de voyages au long cours. Ce regain d’activités maritimes accroît la demande pour une navigation précise et sans danger pour assurer une plus grande rentabilité des opérations de commerce tout en améliorant la sécurité. De nouveaux instruments et documents de navigation se développent.


Extraits d'un article de Jean-Yves Le Lan sur le site histoire-genealogie.com 
Images
Wikipedia

loch compas


 
sextant  



Pour se positionner sur les mers, loin de la terre, il faut savoir déterminer la latitude et la longitude de l’endroit où se situe le navire. Savoir trouver la latitude du lieu était résolu depuis longtemps mais la détermination de la longitude était encore au début du XVIIIème siècle un problème non abouti. Une fois le point déterminé, il faut le reporter sur des cartes précises pour savoir où l’on se trouve. Dans ce domaine de l’hydrographie, il y avait aussi de nombreux progrès à faire au XVIIIème siècle car beaucoup de cartes étaient manquantes ou approximatives. Des erreurs de navigation furent donc la cause de beaucoup de naufrages avec la perte de nombreuses vies humaines associées. 
Les instruments nécessaires à la navigation sont le loch pour déterminer la vitesse du navire et le compas pour sa direction permettant une navigation à l’estime, le chronomètre pour avoir l’heure précise du lieu et ainsi déterminer la longitude, le sextant pour mesurer la hauteur des astres et ainsi déterminer sa latitude. Ajoutés à tous ces instruments, la possession de cartes précises est l’atout indispensable pour toute bonne navigation.

   
   

Partager cet article
Repost0
23 mars 2009 1 23 /03 /mars /2009 00:00
Citer un maximum d'espèces végétales et animales sur lesquelles Darwin a travaillé.

Réponse à déposer au CDI le mardi 31 mars 10h00 au plus tard.  
   
 
Partager cet article
Repost0
20 mars 2009 5 20 /03 /mars /2009 00:00
 

Les papillons sont indispensables à l’homme. Pas seulement pour les services qu’ils rendent, ou leur importance dans les écosystèmes : ils sont aussi l’incomparable petite touche de couleur qui redonne espoir dans le printemps et nous appelle à rêver.

Avec 165 000 espèces décrites, les papillons représentent environ 10 % des espèces animales connues au monde. Agents pollinisateurs, proies pour les oiseaux, les batraciens ou les chauves-souris, les 5 200 espèces de papillons (papillons de jour et papillons de nuit) de France jouent un rôle important dans le bon fonctionnement de la nature.

 
Sphinx du tilleul
© J. Héras / Biosphoto

 
La disparition des habitats (zones humides, prairies sèches), la raréfaction des plantes hôtes, les pesticides ou le changement climatique sont autant de menaces, dues aux activités humaines. De nombreuses espèces disparaissent ou se raréfient.


Argus bleu céleste
© A. Maurer / Biosphoto

 
Avec leur grande diversité et leurs exigences écologiques variées, les papillons sont de précieux indicateurs de la qualité des milieux naturels, et donc de la santé de nos écosystèmes. Aujourd’hui, le faible nombre de biologistes professionnels fait que les données disponibles sur les papillons demeurent insuffisantes. Les réseaux d'amateurs sont plus que jamais indispensables pour alimenter en données les observatoires de la biodiversité, en étroite collaboration avec des scientifiques.

Noé Conservation et le Muséum national d’Histoire naturelle ont donc lancé l’Observatoire des Papillons des Jardins. Le principe est simple : tous les utilisateurs de jardin sont invités à regarder les papillons, à les identifier et à transmettre leurs observations aux scientifiques du Muséum. On peut participer une fois ou régulièrement, il n’y a pas d’engagement, il n’est pas nécessaire de connaître déjà les papillons : c’est facile et toutes les observations comptent ! 


Ce grand observatoire citoyen des papillons, ouvert aux débutants comme aux passionnés, s’inscrit dans le cadre du programme Vigie Nature du Muséum national d’Histoire naturelle et dans la démarche de Butterfly Conservation Europe, une organisation regroupant diverses institutions et associations européennes qui travaillent sur les problématiques de suivi et de conservation des papillons.


Pour en savoir plus

Pour s'inscrire

 
Partager cet article
Repost0
17 mars 2009 2 17 /03 /mars /2009 00:00


Le voyage du Beagle fût de loin l'événement le plus important de ma vie, et il a déterminé toute ma carrière.

The voyage of the Beagle has been by far the most important event in my life and has determined my whole career.
L'autobiographie.




Le voyage de Charles Darwin est le second voyage d'exploration de l'HMS Beagle.

Le but principal de l'expédition était de réaliser une cartographie de l'Amérique du Sud, afin de compléter le travail réalisé lors du premier voyage du Beagle. Sont embarqués 22 chronomètres calibrés, des baromètres sans mercure, et un fabriquant d'outils mathématiques pour les entretenir. Des observations astronomiques devaient notamment permettre, associées à l'utilisation de ces instruments précis, de déterminer la longitude de Rio de Janeiro, encore inconnue. Un artiste se joint à l'équipage pour les travaux de cartographie.
Il était alors assez courant qu'un naturaliste participe aux expéditions, d'autant que le capitaine du navire, Robert FitzRoy, apprécie les conversations scientifiques.

Ce voyage, d'une durée initialement prévue de deux ans aura duré cinq années, du 27 décembre 1831 au 2 octobre 1836.
 


Le trajet du Beagle.


Le voyage du Beagle
Partager cet article
Repost0
16 mars 2009 1 16 /03 /mars /2009 00:00
Quels étaient les instruments de navigation utilisés à l'époque du voyage de Darwin ?

Réponse à déposer au CDI le mardi 24 mars 10h00 au plus tard. 


 
 
Partager cet article
Repost0
13 mars 2009 5 13 /03 /mars /2009 07:13
La Recherche n°427 - Mars 2009            Disponible au CDI.
 
L'explosion de la vie      Comment sont apparus les premiers animaux modernes 





Edito

Si 2009 est l’année Darwin, cent cinquante ans après la publication de L’Origine des espèces, il est un anniversaire moins connu, mais tout aussi crucial pour l’évolution et l’histoire de la vie. Il y a cent ans, le paléontologue américain Charles Walcott effectuait une découverte majeure dans les Rocheuses canadiennes. Des roches, datées du Cambrien et riches en fossiles inconnus, qui devinrent célèbres sous le nom de « schistes de Burgess »

L’explosion cambrienne était mise au jour. L’histoire connaît aujourd’hui des rebondissements grâce aux travaux de paléontologues, de géologues et de généticiens. Ces scientifiques remontent 542 millions d’années en arrière pour comprendre pourquoi et comment, au Cambrien, la vie se diversifie en de multiples formes. 

Des animaux marins apparaissent qui donneront naissance à la plupart des lignées qui peuplent la planète. On en sait plus sur l’environnement qui a permis cette explosion cambrienne. Au sortir d’une glaciation exceptionnelle par son ampleur, la Terre voit ses océans s’oxygéner, tandis qu’avec la tectonique des plaques les continents se regroupent, créant, par érosion, un apport de nutriments pour les espèces. 

En somme, une ère nouvelle s’ouvre au vivant. Les premiers écosystèmes apparaissent, et les formes étranges des animaux du Cambrien n’ont pas fini de nourrir nos imaginations. Comme l’a joliment dit le paléontologue Stephen Jay Gould, dans un livre devenu célèbre : « La vie est belle. » 


•    Dossier Il y a 542 millions d’années : l’explosion de la vie animale
 

1. Au Cambrien, les écosystèmes s’organisent, par Jean Vannier

2. La Terre en pleines transformations, par Douglas H. Erwin

3. À quoi ressemblait le premier animal moderne ?, par Guillaume Balavoine 




   
   

Partager cet article
Repost0
10 mars 2009 2 10 /03 /mars /2009 00:00
A conundrum :   Who are they ? 


- He has got side whiskers. Robert FitzRoy.

- She has got sails. The HMS Beagle.

- Both of them took Darwin to the finches.  To the Galapagos.



HMS Beagle. Wikipedia. Robert FitzRoy. Wikipedia.

Darwin's finches. Pinsons de Darwin. Wikipedia.

Partager cet article
Repost0
9 mars 2009 1 09 /03 /mars /2009 00:00
Quel était l'objectif du voyage du Beagle ?
Retracer son trajet sur la carte fournie. Y indiquer les noms des escales et les dates de départ et de retour. 

Réponse à déposer au CDI le mardi 17 mars 10h00 au plus tard. 
   
   
 
Partager cet article
Repost0
8 mars 2009 7 08 /03 /mars /2009 00:00





L’année Darwin est l’occasion de célébrer le double anniversaire de l’une des plus importantes théories des sciences naturelles : le bicentenaire de la naissance de son concepteur, l’Européen Charles Darwin, et le 150ème anniversaire de la première édition de son œuvre majeure sur l’origine des espèces.

Le projet EUvolution combine la connaissance actuelle du sujet de l’évolution, le travail actuel sur ce sujet et l’accueil actuel réservé à ce sujet scientifiquement et culturellement pertinent en Europe. Parmi les éléments et les actions inclues dans ce projet, on peut citer par exemple : un site web en trois langues, un concours pour les jeunes afin de développer une vision sur « l’Europe dans 100 millions d’années », un « camp sur l’évolution » (25-30 mai, Stuttgart et Prague) pour les gagnants au concours ainsi qu’une école d’été et une conférence internationale sur l’évolution avec des spécialistes des différents pays européens (« Symposium Hennig »).

EUvolution

Un projet coordonné par le Muséum des Sciences Naturelles de Stuttgart

Partenaires :
Muséum d’Histoire Naturelle de Vienne, Autriche
Musée National de Prague, Tchéquie
University of Portsmouth, Angleterre

Avec le soutien de l’Union européenne dans le cadre du programme « Culture 2007 – 2013 »


Prix : 

Les meilleurs projets provenant des pays européens (30 participants max.) seront sélectionnés par 

un jury compétent. Les gagnants se verront remettre un diplôme et prendront part à un camp d’une 

semaine, consacré à l’évolution avec des excursions intéressantes vers des sites fossilifères, mais 

aussi à des ateliers et des séminaires avec des scientifiques internationaux à Stuttgart et à Prague. 

Toutes les contributions récompensées seront présentées au grand public dans le cadre d’une 

exposition ambulante à Stuttgart, Prague et Vienne et mises en ligne sur le site Web du projet. 

 

Formats autorisés : 

- Dessins, peintures, graphisme informatique, bandes dessinées  

- Objets en 3D, maquettes, sculptures et installations 

- Films, projets d’animation et programmes informatiques 

- Essais, dissertations, traités, récits, nouvelles et poèmes 

- Musique et chansons 


Inscription au concours : le 31 mars au plus tard.

 

 


Partager cet article
Repost0
6 mars 2009 5 06 /03 /mars /2009 00:00
Editeur : Bayard (12 février 2009)


Ces lettres, réunies par Dominique Lecourt à partir de l'édition anglaise et inédites en français, sont écrites par Charles Darwin dès le tour du monde qu'il débute à 22 ans et jusqu'à la première édition de son maître livre De l'origine des espèces.
Une missive après l'autre, on perçoit la jeunesse et l'enthousiasme de l'auteur, l'inlassable accumulation des données et l'émergence progressive de la théorie, la conscience de Darwin aussi de l'ampleur de ce qu'il est en train d'accomplir.




Comme le souligne Stephen Jay Gould dans sa préface, " Charles Darwin modifia sans doute davantage notre univers intellectuel que qui que ce soit dans l'histoire des sciences - et ce, de façon irrévocable et extrêmement douloureuse, malgré toute la joie de sa formidable intuition".
Partager cet article
Repost0